Skip to content
Blog
16 minute read
7 Fév 2024

Podcasting : Comment enregistrer, éditer et publier un épisode de qualité professionnelle

Les podcasts ont récemment connu un regain de popularité, passant d’une forme de média de niche à un mode de consommation de contenu grand public. Que vous fassiez la navette, que vous fassiez du sport ou que vous vous détendiez chez vous, les podcasts offrent un format pratique et attractif qui s’intègre parfaitement à nos habitudes quotidiennes. Toutefois, l’augmentation du nombre d’auditeurs s’est accompagnée d’une hausse des attentes en matière de valeurs de production de haute qualité. Un podcast bien structuré, au son professionnel, peut captiver un public et le faire revenir.

Ce guide a pour but de vous guider tout au long du processus d’enregistrement, d’édition et de publication d’un épisode de podcast professionnel. Nous aborderons tous les aspects du processus, depuis la planification de la préproduction jusqu’à la promotion de votre épisode, en passant par la sélection de l’équipement et de l’environnement adéquats pour l’enregistrement, la maîtrise de l’art du montage et la publication de votre épisode. Quel que soit votre niveau d’expérience, ce guide complet vous fournira les outils et les connaissances nécessaires pour créer un contenu podcasting qui trouve un écho auprès de votre public.

Table des matières

Phase de préproduction : Planification et préparation

Avant d’appuyer sur le bouton d’enregistrement, il est essentiel d’investir du temps dans la phase de préproduction. Cette étape jette les bases de votre podcast et peut avoir un impact significatif sur la qualité de votre produit final. La première étape consiste à définir votre audience et à comprendre votre public cible. En sachant à qui vous vous adressez, vous pouvez adapter votre contenu à leurs intérêts, ce qui augmente les chances de créer une base d’auditeurs dévoués.

Ensuite, vous devez concevoir un concept de podcast clair et une structure pour vos épisodes. Que vous optiez pour un style conversationnel, un monologue ou un format d’interview, le fait d’avoir une structure définie aide à maintenir la cohérence et à garder vos auditeurs engagés.

La création d’un script ou d’un plan détaillé garantit une navigation fluide dans votre épisode. Cela permet d’éviter les pauses gênantes ou les sorties de sujet, et donc de maintenir un flux régulier de contenu. Toutefois, n’oubliez pas de conserver un ton naturel et conversationnel – vous ne voulez pas donner l’impression de lire un script.

Au cours de cette phase, vous devez également planifier la durée et la fréquence de vos épisodes. N’oubliez pas que la cohérence est la clé du podcasting. Décider d’un calendrier régulier (hebdomadaire, bihebdomadaire ou mensuel) et s’y tenir permet de constituer un public qui sait quand s’attendre à du nouveau contenu.

Matériel d’enregistrement et environnement

Le choix du bon équipement et la mise en place d’un environnement d’enregistrement optimal sont primordiaux pour obtenir un son de haute qualité pour votre podcasting. Les deux principaux éléments du matériel d’enregistrement sont le microphone et le casque.

En ce qui concerne les microphones, il en existe deux types : USB et XLR. Les microphones USB sont un excellent choix pour les débutants en raison de leur prix abordable et de leur facilité d’utilisation. Ils se branchent simplement sur votre ordinateur et vous pouvez commencer à travailler. En revanche, les microphones XLR offrent une qualité sonore supérieure, ce qui en fait un choix privilégié pour les podcasters professionnels. Ils nécessitent une interface audio pour être connectés, mais offrent la possibilité de faire évoluer votre installation au fur et à mesure que votre podcasting prend de l’ampleur.

Les écouteurs sont votre fenêtre sur le son que vous enregistrez. Les casques supra-auriculaires sont recommandés pour leur capacité à fournir un son clair et isolé, ce qui vous permet de détecter toute anomalie ou tout problème au cours du processus d’enregistrement.

Parlons maintenant de l’environnement d’enregistrement. Un environnement de podcasting idéal est calme et exempt de bruits de fond. Des meubles souples tels que des tapis, des rideaux ou des panneaux de mousse peuvent aider à absorber le son et à réduire l’écho. N’oubliez pas non plus d’éteindre tous les appareils ou dispositifs susceptibles de provoquer des bruits de fond pendant l’enregistrement.

En outre, envisagez d’investir dans un filtre anti-bruit. Il s’agit d’un écran placé entre vous et le microphone afin de réduire ou d’éliminer les bruits parasites qui peuvent se produire lorsque vous prononcez certains mots.

Techniques d’enregistrement pour des résultats professionnels

Une fois votre équipement et votre environnement mis en place, il est temps de vous concentrer sur vos techniques d’enregistrement afin d’obtenir un résultat de niveau professionnel. Voici quelques recommandations à suivre :

Commencez par positionner correctement votre microphone. Le microphone doit se trouver à une distance d’environ un poing de votre bouche, le filtre anti-bruit étant placé entre les deux. Cela permet de minimiser les sons plosifs (comme le « p » et le « b ») qui peuvent fausser le son.

Ensuite, faites attention au volume et au rythme de votre voix. Maintenez un niveau de volume constant tout au long de l’enregistrement afin d’éviter toute fluctuation radicale du son. De même, essayez de ne pas parler trop vite. Un rythme mesuré permet à votre public de suivre plus facilement votre contenu.

Surveillez vos niveaux audio pendant l’enregistrement. Votre logiciel audio doit vous donner une représentation visuelle de votre son (généralement sous la forme de formes d’ondes). En règle générale, les niveaux audio doivent culminer entre -6 et -3 dB. Cela permet de s’assurer que le son est suffisamment fort pour être facilement entendu, mais pas trop pour ne pas provoquer de distorsion (écrêtage).

Enfin, n’oubliez pas d’enregistrer un peu de silence. Connu sous le nom de « tonalité de la pièce », il s’agit du bruit ambiant dans votre environnement d’enregistrement. Quelques secondes de silence au début ou à la fin de votre enregistrement peuvent s’avérer utiles lors de la phase d’édition pour créer des pauses naturelles ou pour réduire les bruits de fond.

Capturer un son de haute qualité

Pour obtenir un son de haute qualité, il ne suffit pas de disposer d’un équipement de premier ordre et d’un environnement d’enregistrement optimisé ; il faut également comprendre et manipuler les différents paramètres audio pour obtenir les meilleurs résultats.

Tout d’abord, vous devez enregistrer votre podcasting dans un format sans perte tel que WAV ou AIFF. Ces formats ne compressent pas le son et en préservent la qualité. N’oubliez pas que vous pouvez toujours compresser (réduire la taille du fichier) pour la version finale, mais vous ne pouvez pas récupérer la qualité perdue.

Deuxièmement, tenez compte de la profondeur de bits et de la fréquence d’échantillonnage. La profondeur de bits fait référence à la quantité de données incluses dans chaque échantillon, tandis que la fréquence d’échantillonnage fait référence au nombre d’échantillons par seconde. Une profondeur de bits et une fréquence d’échantillonnage plus élevées offrent une meilleure qualité audio, mais au prix de fichiers plus volumineux. Pour commencer, envisagez de régler votre profondeur de bits sur 16 bits et votre fréquence d’échantillonnage sur 44,1 kHz, ce qui est la norme pour le podcasting.

Ensuite, surveillez vos niveaux audio pendant l’enregistrement. Vous devez éviter les pics (lorsque vos niveaux audio passent dans le rouge sur votre logiciel d’enregistrement), car cela peut entraîner des distorsions. Essayez d’obtenir des niveaux oscillant entre -12 et -6 dB sur votre appareil de mesure, ce qui constitue le « point idéal » pour l’enregistrement audio.

Enfin, profitez de la puissance de la post-production. Même avec les pratiques d’enregistrement les plus méticuleuses, votre son brut peut encore présenter des défauts. C’est là que la post-production entre en jeu. Grâce à des outils logiciels, vous pouvez régler le volume, supprimer les bruits de fond et appliquer des effets pour améliorer la qualité du son.

Transcrivez vos podcasts en 3 étapes simples avec Amberscript

Phase de post-production : Montage et amélioration

Une fois que vous avez enregistré votre podcast, il est temps de passer à la phase d’édition. Même les podcasters les plus expérimentés auront des parties de leur enregistrement à peaufiner, et c’est là que le montage entre en jeu.

Pour commencer, vous aurez besoin d’un logiciel d’édition audio. Pour les débutants, un logiciel gratuit tel qu’Audacity peut constituer un bon point de départ. Il offre une gamme d’outils d’édition de base, ce qui en fait une option appropriée pour ceux qui débutent dans l’édition audio. Les podcasters plus expérimentés préféreront peut-être des logiciels professionnels comme Adobe Audition ou Pro Tools, qui offrent des fonctionnalités plus avancées.

La première étape de l’édition consiste à écouter attentivement votre enregistrement et à couper les parties indésirables. Il peut s’agir de longs silences, de discussions hors sujet ou d’erreurs d’élocution. Une bonne règle de base est de garder votre contenu aussi concis et attractif que possible pour retenir l’attention de votre public.

Ensuite, nettoyez votre audio. Utilisez les outils de réduction du bruit de votre logiciel pour supprimer tout bruit de fond capturé pendant l’enregistrement. Si vous avez enregistré la tonalité de la pièce, comme nous l’avons suggéré précédemment, vous pouvez l’utiliser pour supprimer ou réduire les bruits de fond récurrents.

Un autre aspect essentiel de l’édition est le réglage des niveaux de volume. Utilisez les outils de normalisation de votre logiciel pour obtenir un volume cohérent dans l’ensemble de votre podcast. Vous pouvez également utiliser la compression pour vous assurer qu’il n’y a pas de changements de volume drastiques susceptibles d’effrayer vos auditeurs.

Ajout d’une intro, d’une outro et d’une musique

L’introduction et la conclusion de votre podcast, souvent appelées « intro » et « outro », sont des éléments cruciaux qui lient vos épisodes et fournissent un cadre professionnel à votre contenu. Ces éléments, ainsi que la musique ou les effets sonores supplémentaires que vous choisissez d’incorporer, sont essentiels pour donner le ton et améliorer l’expérience d’écoute globale.

Commencez par une introduction captivante. Il peut s’agir d’une brève présentation du thème de votre podcast, du sujet de l’épisode ou même d’un titre d’appel accrocheur. En associant cette introduction à une musique entraînante, vous pouvez immédiatement capter l’attention de vos auditeurs et préparer le terrain pour la suite. N’oubliez pas que la première impression compte !

Votre générique, quant à lui, doit fournir une synthèse succincte de l’épisode et indiquer aux auditeurs ce qu’ils doivent faire ensuite. Il peut s’agir de les diriger vers votre site web, de leur demander des commentaires ou d’annoncer le sujet de votre prochain épisode. Comme pour l’introduction, l’utilisation d’un morceau de musique cohérent pour l’outro permet de signaler la fin d’un épisode et de lui donner une finition soignée.

En plus de l’introduction et de la fin, vous pouvez inclure de la musique ou des effets sonores tout au long de votre épisode pour ponctuer les séquences, souligner certains points ou simplement rompre la monotonie du contenu parlé. Veillez toutefois à utiliser ces éléments avec parcimonie et à faire en sorte qu’ils complètent votre contenu plutôt que de le distraire.

Lorsque vous sélectionnez de la musique pour votre podcasting, n’oubliez pas de respecter les lois sur les droits d’auteur. Envisagez d’utiliser de la musique libre de droits ou d’obtenir les licences appropriées pour les morceaux protégés par des droits d’auteur. Des sites web tels que Free Music Archive, Incompetech et Bensound proposent une variété de morceaux libres de droits adaptés aux podcasts.

Enfin, lorsque vous êtes satisfait de votre sélection, intégrez ces éléments audio dans votre podcast à l’aide de votre logiciel d’édition. Le processus varie en fonction du logiciel utilisé, mais il consiste généralement à importer le fichier musical et à le positionner sur la ligne de temps.

Une fois que vous êtes satisfait de votre podcasting édité, exportez-le dans un format compressé comme le MP3 pour le publier. La plupart des plateformes d’hébergement préfèrent ce format en raison de la taille réduite des fichiers. Au cours de cette phase, vous devriez également envisager de fournir une transcription de votre épisode : cela améliorera non seulement le classement SEO de votre podcast, mais le rendra également plus accessible ! Utilisez les services de transcription d’Amberscript et obtenez des transcriptions précises et rapides.

Obtenez une offre personnalisée

Étape 1 sur 4

Avez-vous besoin de transcriptions automatiques ou professionnelles ?(Nécessaire)

Mixage et maîtrise du son pour les professionnels

Une fois que vous avez terminé le montage initial et ajouté votre intro, votre outro et votre musique, l’étape suivante pour obtenir un épisode de podcast au son professionnel est le mixage et la maîtrise. C’est là que vous équilibrez toutes vos pistes audio et que vous peaufinez l’épisode pour créer une expérience d’écoute fluide, unifiée et attrayante.

Commencez par équilibrer les pistes lors du processus de mixage. Il s’agit d’ajuster les niveaux de volume entre le contenu parlé, la musique et les effets sonores pour s’assurer qu’aucune partie n’est trop forte ou trop faible par rapport aux autres. Un mixage bien équilibré permet à vos auditeurs d’entendre clairement votre voix tout en profitant de la musique et des effets sonores ajoutés.

Ensuite, examinons l’égalisation (EQ). L’égalisation vous permet d’ajuster l’équilibre des fréquences d’une piste audio, ce qui vous permet d’améliorer ou de diminuer des éléments spécifiques du son. Par exemple, vous pouvez renforcer les basses fréquences de votre voix pour obtenir un son plus riche, ou réduire les hautes fréquences d’une bande sonore pour éviter qu’elles n’écrasent votre discours.

La compression est un autre outil essentiel de votre arsenal de mixage. Elle permet de contrôler la plage dynamique de votre podcasting, c’est-à-dire la différence entre les parties les plus fortes et les plus faibles. En compressant l’audio, vous vous assurez que les niveaux de volume sont cohérents tout au long de votre podcast, ce qui le rend plus confortable pour les auditeurs.

Une fois que vous êtes satisfait de votre mixage, il est temps de procéder à la maîtrise , c’est-à-dire à la mise au point finale de votre épisode. La maîtrise consiste à peaufiner le son global de l’épisode à l’aide d’outils tels que des limiteurs et des amplificateurs stéréo. Cette étape permet de s’assurer que votre podcasting sonnera bien sur une large gamme d’appareils de lecture, des haut-parleurs haut de gamme aux simples écouteurs. C’est également à cette étape que vous finalisez le niveau de volume de l’épisode pour qu’il corresponde aux niveaux de volume standard de l’industrie, afin que votre podcast ne soit ni trop faible ni trop fort par rapport à d’autres.

Examen et contrôle de la qualité

La dernière étape de la création d’un épisode de podcasting professionnel est le processus de révision et de contrôle de la qualité. Il s’agit d’écouter votre podcast de manière critique pour vérifier que tout sonne comme il se doit, et de procéder à des ajustements de dernière minute avant la mise en ligne.

Commencez par faire une pause avant d’entamer le processus de révision. Cela permet à vos oreilles de se reposer et de réinitialiser votre point de vue, ce qui vous permet d’écouter avec des oreilles neuves. Écoutez votre épisode dans différents environnements et sur différents appareils, qu’il s’agisse de votre smartphone, de votre ordinateur portable, des haut-parleurs de votre voiture ou de vos écouteurs. Vous aurez ainsi une bonne idée de la façon dont votre podcasting sonnera pour vos auditeurs dans différentes situations.

Lorsque vous passez en revue votre podcasting, faites attention au déroulement général et à la cohérence de l’épisode. Veillez à ce que la voix, la musique et les effets sonores se fondent parfaitement et que les niveaux de volume soient cohérents. Soyez attentif aux bruits parasites, aux pauses gênantes ou aux transitions abruptes qui ont pu être oubliés lors des étapes de montage et de mixage.

Assurez-vous que votre intro et votre outro sont convaincantes et qu’elles donnent le ton de l’épisode. Vérifiez que la musique et les effets sonores mettent en valeur votre contenu au lieu de le dénaturer. Veillez également à ce que les appels à l’action figurant dans votre générique soient clairs et convaincants.

Enfin, vérifiez toujours que votre épisode répond aux exigences techniques de votre plateforme d’hébergement de podcasts. Il s’agit généralement de confirmer que votre fichier audio est au bon format, que son débit binaire et sa fréquence d’échantillonnage sont conformes aux spécifications de la plateforme et que son volume sonore global est conforme aux normes de l’industrie.

Une fois que vous vous êtes assuré que votre épisode de podcast a une bonne apparence, qu’il a un son professionnel et qu’il répond à toutes les exigences techniques, vous avez terminé le processus d’examen et de contrôle de la qualité. Vous êtes maintenant prêt à publier votre épisode et à partager votre contenu avec le monde entier. N’oubliez pas que la création d’un podcasting au son professionnel demande du temps et de la pratique, alors ne vous découragez pas si vos premiers épisodes ne sont pas parfaits. Tant que vous apprenez et vous améliorez continuellement, vous êtes sur la bonne voie !

Téléchargement et publication de l’épisode

Après le long travail d’enregistrement, de montage, de mixage, de maîtrise et de révision, il est enfin temps de télécharger et de publier votre épisode de podcast. La première chose à faire est d’exporter votre podcasting sous forme de fichier audio. La plupart des logiciels d’édition vous permettent d’exporter dans différents formats, mais le format le plus courant et le plus universellement accepté pour les podcasts est le MP3.

Une fois que vous avez votre fichier MP3, vous devez y ajouter des métadonnées. Les métadonnées sont les informations qui accompagnent votre épisode de podcast et qui aident les auditeurs à trouver et à comprendre de quoi il s’agit. Elles comprennent des éléments tels que le titre de votre podcasting, le titre de l’épisode, le numéro de l’épisode, la description et la pochette. La plupart des plateformes d’hébergement de podcasts proposent un éditeur de métadonnées que vous pouvez utiliser pour ajouter ces informations.

Il est maintenant temps de choisir une plateforme d’hébergement de podcasts. De nombreuses options sont disponibles, chacune présentant des avantages et des inconvénients. Parmi les choix les plus populaires, citons Libsyn, Podbean et Buzzsprout. Une fois que vous avez choisi une plateforme, créez un compte et suivez les instructions pour télécharger votre épisode de podcast.

Après le téléchargement, vous devrez généralement entrer des informations sur l’épisode dans votre plateforme d’hébergement. Il peut s’agir du titre de l’épisode, d’une description, de balises et d’un numéro d’épisode. Veillez à ce que ces informations soient exactes et convaincantes pour attirer les auditeurs potentiels.

Enfin, cliquez sur « Publier ». N’oubliez pas que la publication n’est pas toujours synonyme de disponibilité immédiate. Il peut s’écouler un certain temps avant que votre épisode n’apparaisse dans divers répertoires de podcasts tels que Apple Podcasts, Spotify et Google Podcasts. Soyez donc patient et commencez à planifier votre prochain épisode.

Promouvoir et partager votre épisode de podcast

Une fois que votre épisode de podcast est en ligne, il est temps de le promouvoir et de le partager pour atteindre votre public et attirer de nouveaux auditeurs. Commencez par créer un plan de communication qui s’aligne sur votre stratégie marketing globale. Il peut s’agir d’une combinaison de partage sur les médias sociaux, de marketing par courriel, de mises à jour du site Web et d’exploitation des répertoires de podcasts.

Les médias sociaux sont un outil puissant pour faire connaître votre nouvel épisode. Partagez votre épisode sur toutes vos plateformes de médias sociaux, telles que Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn. Envisagez de créer des visuels attractifs ou de courts extraits audio de votre épisode pour capter l’attention de vos followers. N’oubliez pas d’encourager vos followers à partager votre post, étendant ainsi votre portée.

Les lettres d’information par e-mail sont un autre moyen efficace d’informer vos abonnés de votre nouvel épisode. Une ligne d’objet attrayante associée à une description convaincante de l’épisode peut inciter vos abonnés à cliquer et à écouter.

Mettez à jour votre site web avec des informations sur votre nouvel épisode. Il peut s’agir d’un post de blog, d’une page dédiée au podcasting ou d’une mise à jour de votre page d’accueil. Veillez à ce que des appels à l’action clairs incitent les visiteurs à écouter l’épisode.

Enfin, n’oubliez pas d’exploiter les répertoires de podcasts tels que Apple Podcasts, Spotify et Google Podcasts. Veillez à ce que votre podcast soit répertorié dans ces sites, ce qui peut accroître considérablement votre visibilité auprès des auditeurs potentiels.

podcasting on Spotify

Uploading your Podcast on Spotify: a guideline

En savoir plus !

En résumé, la création d’un épisode de podcast au son professionnel passe par plusieurs étapes : enregistrement, montage, mixage, maîtrise, révision et, enfin, téléchargement et publication. Parallèlement à ces étapes techniques, n’oubliez pas d’ajouter des métadonnées à votre fichier MP3 pour aider les auditeurs à trouver et à comprendre votre contenu. Une fois votre podcast en ligne, sa promotion et son partage sont essentiels pour atteindre votre public et attirer de nouveaux auditeurs. Il est important de se rappeler que la maîtrise de ces compétences prend du temps et de la pratique, alors ne vous découragez pas si vos premières tentatives ne répondent pas à vos attentes. Ne vous découragez donc pas si vos premières tentatives ne répondent pas à vos attentes. Continuez à affiner votre processus, à apprendre de vos erreurs et à aller de l’avant. Avec du dévouement et des efforts, vous serez bientôt en mesure de produire un podcast impeccable impeccable qui résonne avec votre public.