Comment animer un « focus group » (de A à Z)

Andrei Cucleschin, 27 août 2019

Effectuez-vous des recherches en sociologie ou en marketing ? Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet sur lequel vous faites des recherches ?

Il est alors très probable que vous deviez organiser un focus group.

Qu’est-ce qu’un groupe de discussion ?

Un groupe de discussion est une forme de recherche qualitative, qui s’articule autour d’une discussion de groupe ou d’un entretien de groupe. Habituellement, l’animateur pose des questions aux participants afin d’évaluer leurs perceptions ou leurs croyances sur une certaine caractéristique d’un produit/service, d’une marque, d’une idée, etc.

L’organisation d’un groupe de discussion se déroule en trois phases : planification, terrain et analyse.

Discutons de chacun d’eux un par un.

Phase de planification d’un groupe de discussion

1 Choisissez un seul sujet restreint

Les groupes de discussion peuvent s’écarter facilement du sujet via des disgressions, voilà pourquoi un sujet trop large peut poser des problèmes.

Choisissez un sujet spécifique et essayez de trouver des questions pertinentes.

Ainsi, au lieu de poser un grand nombre de questions différentes sur votre produit/service, concentrez-vous sur une seule chose.

Il peut s’agir de l’expérience de l’utilisateur, de l’identité de la marque ou de toute autre chose.

2 Recrutez 6 à 10 participants

De combien de participants un groupe de discussion devrait-il se composer ? Nous suggérons de limiter la taille du groupe. Le nombre plus élevé de personnes va de pair avec des difficultés de coordination accrues. La taille idéale d’un groupe est d’environ 6 personnes.

3 Assurez-vous que votre groupe est diversifié

Vous voulez vous assurer que vous entendez les opinions de différentes personnes.

Vous voudrez probablement que les membres de votre groupe aient des opinions différentes :

  • Âge
  • Contexte national/culturel
  • Revenu
  • Genre
  • Intérêts

Maintenant que vous connaissez la portée de votre étude, il est temps d’approcher les gens.

Vous pouvez le faire en postant un message sur les médias sociaux, appelant à participer à votre groupe de discussion.

Vous pouvez également contacter les gens individuellement par email ou par le biais des médias sociaux.

4 Offrez des incitations supplémentaires aux participants

Améliorer votre produit/service n’est pas une motivation si forte pour la plupart des consommateurs. En général, les gens sont plus enclins à participer à un groupe de discussion si on leur offre quelque chose en retour. Il peut s’agir d’un bon d’achat, d’une carte cadeau ou simplement d’un peu d’argent.

5 Les groupes de discussion sont destinés à la recherche, pas aux relations publiques

N’essayez pas de montrer votre entreprise sous un bon jour ou de promouvoir vos produits.

Les focus group sont faits pour recueillir des commentaires honnêtes, et non pour améliorer l’image de votre entreprise.

De plus, si vous menez la discussion – vous devez rester neutre, vous ne voulez pas biaiser les gens vers des réponses positives ou négatives.

6 Choisissez des méthodes de recherche qualitative – entretiens / discussions. Pas d’enquêtes.

Cela peut sembler évident, mais récapitulons quand même. Les focus group sont menés avec un petit échantillon de population, mais leur format de discussion permet d’obtenir des informations détaillées.

C’est pourquoi vous ne devez utiliser que des méthodes de recherche qualitatives.

Il n’est pas nécessaire de préparer des questionnaires ou d’utiliser des méthodes d’analyse statistique.

Phase sur le terrain d’un groupe de discussion

7 Faites un exercice pour rompre la glace

Beaucoup de gens auront probablement peur de s’exprimer. C’est pourquoi il vous appartient de créer une atmosphère accueillante et détendue.

Vous pouvez y parvenir en faisant un exercice pour rompre la glace.

Exemple : interrogez les gens sur leur vie. Où ont-ils voyagé en vacances la dernière fois ? Ont-ils des animaux de compagnie ? Quel est leur repas préféré ?

Vous pouvez également leur proposer des boissons et des en-cas gratuits. C’est souvent une bonne idée !

8 Menez la discussion.

Lorsque vous animez la session du focus group, n’oubliez pas que vous êtes l’animateur de la conversation. Voici quelques éléments dont vous devez tenir compte :

  • Ne laissez pas une personne parler trop longtemps, soyez cohérent
  • Encourager les gens à partager leurs opinions librement, même s’ils sont timides
  • Gardez à l’esprit la structure/liste de questions que vous avez établie avant le groupe de discussion. Ne changez pas de sujet trop souvent ou trop rapidement. Néanmoins, changez de sujet dès qu’il est saturé (personne n’a rien à ajouter).

9 Posez des questions ouvertes

Comparez ces 2 dialogues :

Exemple 1 : Aimez-vous le produit X ?

Exemple 2 : Quelles caractéristiques du produit X sont particulièrement importantes pour vous et pourquoi ?

Les questions des groupes de discussion doivent être ouvertes (comme celle de l’exemple 1) : elles vous aideront à obtenir des informations plus riches.

Évitez de poser des questions fermées, car la seule réponse que vous entendrez est « oui » ou « non » !

10 Il faut encourager les différences d’opinions

Le focus group est une discussion. Vous n’essayez pas de parvenir à un consensus ou de trouver un point sur lequel tout le monde serait d’accord.

Au contraire, vous voulez observer le contraste entre les opinions des uns et des autres.

Même si tous vos participants ont des points de vue différents – n’en faites pas un argument, acceptez-les simplement et essayez de comprendre ce qui les fait penser de cette façon.

11 Approchez les groupes de discussion avec créativité.

Si vous le souhaitez, vous pouvez proposer différentes idées sur la manière d’impliquer les gens, au lieu de leur poser des questions directes.

Par exemple, vous pourriez :

  • Demander aux participants de dessiner une image qui leur vient à l’esprit lorsqu’ils pensent à votre marque
  • Jouez à un jeu associatif. Vous leur dites des mots – ils doivent vous dire leurs associations

Vous pouvez penser à toutes les tâches créatives qui pourraient intéresser vos participants et générer des retour intéressants pour vous.

12 Maintenez la durée de la réunion à environ 1 à 2 heures.

Essayez de ne pas fatiguer vos participants. Au bout d’une heure ou deux, nous sommes tous fatigués et ne sommes plus disposés à donner des réponses constructives.

13 Enregistrez tout

Pour un groupe de discussion, l’enregistrement est un « must ».

Vous voulez pouvoir revenir dessus et examiner chaque réponse individuelle.

De plus, vous devrez probablement faire un rapport de vos conclusions.

Vous serez également surpris de la quantité de détails que vous obtiendrez lorsque vous enregistrerez une discussion. Le ton de la voix est l’un d’entre eux.


P.s – n’oubliez pas d’informer les participants que vous enregistrez leurs réponses.


P.s.s – nous recommandons personnellement de n’enregistrer que l’audio. Le fait d’avoir une caméra vidéo peut être stressant pour beaucoup de personnes et conduira très probablement à des réponses courtes, timides (parfois même malhonnêtes).


Si vous souhaitez que certains détails, tels que le langage corporel, soient documentés, demandez à votre assistant de prendre des notes en chemin.

Phase d‘analyse d’un groupe de discussion

14 Transcrivez votre enregistrement avec AmberScript

Ensuite, vous voulez que vos conclusions soient documentées sous forme écrite.

Le moyen le plus simple est d’utiliser un logiciel de reconnaissance vocale, comme Amberscript.

Téléchargez votre fichier, faites quelques ajustements rapides et exportez.

Le fait de disposer d’une transcription simplifie l’analyse des données et permet de partager facilement les résultats avec votre équipe.

15 Analysez vos données et faites-en rapport.

Maintenant que vous avez votre transcription – préparez un rapport à partir de celui-ci. Le style et la mise en page exacts de votre rapport dépendent de vos besoins et de vos préférences. Dans la plupart des cas, la structure suivante fonctionne assez bien :

  • Le sujet principal d’un groupe de discussion et la façon dont il a été étudié (une liste de questions que vous avez posées).
  • Les principaux schémas et généralisations que vous avez découverts (Quels étaient les points sur lesquels tout le monde était d’accord, quel problème/aspect a été signalé par la plupart des participants, etc.)
  • Examinez les valeurs aberrantes. Quelles sont les opinions et les croyances qui se sont démarquées ? En quoi diffèrent-elles des autres ? Les considéreriez-vous comme fiables?
  • Comparez les résultats avec vos attentes initiales.

Nous espérons que vous êtes maintenant prêt pour votre groupe de discussion !

Transcription at university - Interview with a marketing student FR

/
Retranscription à l'université: Entretien avec une étudiante

Pour les étudiants, la retranscription devient aussi normale que de boire du café le matin. Cependant, cela peut être vraiment stressant.

Finding the right printing and binding services for you FR

/
Imprimer et relier un mémoire. Comment choisir le bon style !

Services en ligne pour imprimer et relier un mémoire livraison express gratuite : demandez un aperçu et commandez dès maintenant.

5 Benefits of Transcribing Your Podcasts FR

5 avantages de la retranscription audio pour vos podcasts

Vous venez de terminer l'enregistrement d'un podcast ? Voici 5 raisons pour lesquelles la retranscription audio peut faire la différence.